Ersie Kyprianou - Thérapie cranio-sacrale biodynamique
Ersie Kyprianou - Thérapie cranio-sacrale biodynamique

Un petit aperçu historique

 

Ce travail a été développé ces 100 dernières années depuis que le Docteur William Sutherland (1873-1954), un ostéopathe américain a fait quelques découvertes fondamentales.

Au début du 20ème siècle, encore étudiant en ostéopathie, il était en train d’étudier les os d’un crâne désarticulé. Il a eu l’intuition que les os crâniens sont « biseautés comme des ouïes d’un poisson, indiquant par là une mobilité pour un mécanisme respiratoire ». Or à cette époque la pensée dominante était que les os crâniens n’étaient pas mobiles. Il a entrepris des expériences pour démontrer que comme on lui avait appris, les os crâniens ne bougeaient pas. Après plusieurs mois d’auto-expérimentation il a fini par se convaincre que son intuition était juste et qu’il y avait bien un mouvement subtil palpable au niveau du crâne. En continuant ses recherches il a montré que ce mouvement rythmique est exprimé non seulement au niveau du crâne mais par tous les tissus d’un organisme vivant. Il a passé le restant de sa vie à explorer la signification de ce mouvement.

Sutherland et ses collègues ont continué leurs travaux et observations cliniques. Leurs travaux sont très intéressants, ils s’appuient sur une connaissance anatomique et physiologique et en même temps sur une approche fluidique et énergétique. Ils ont observé que les différents rythmes et mouvements sont liés à l’expression de la santé dans notre organisme. Le rythme CanioSacral est influencé par le corps, l’esprit et nos émotions. Ces mouvements sont très fins. Ils peuvent être mesurés électroniquement et sont palpables par un thérapeute expérimenté.

La thérapie CranioSacrale a été développée par une expérience clinique qui montre que la santé est un processus actif et non seulement l’absence de maladie. Vers la fin de sa vie le Dr Sutherland a souhaité s’interroger plus sur l’origine de ce mouvement. Il est arrivé à la conclusion que ce mouvement rythmique est produit par la force de vie inhérente au corps. Il a nommé cette force « Breath of Life » « Souffle de Vie ». Dans ses travaux il décrit une approche non interventionniste. Le thérapeute adopte une position neutre pour laisser l’intelligence se manifester au sein du corps. En appliquent un toucher léger le thérapeute laisse l’organisme montrer ses priorités de traitement et se réajuster de l’intérieur.

Pendant quelques années cette nouvelle manière de travailler est restée au sein de la communauté ostéopathique en Amérique du Nord. John Upledger a le premier enseigné ce travail à des non ostéopathes. Il y a eu une nouvelle appellation pour ce travail : Thérapie CranioSacrale (Crâne et Sacrum) Il y a un large spectre dans l’approche de ce travail :

L’approche bio-mécanique ou directe : C’est l’approche originelle. Le thérapeute ajuste les tissus et adopte une position plus active et interventionniste.

L’approche bio-dynamique : C’est une approche d’écoute. C’est une approche de non intervention. Le thérapeute adopte une position neutre. Il crée un environnement pour soutenir l’intelligence active au sein du corps se manifester et changer de l’intérieur

L’approche du travail dans ce domaine est en constante évolution. Ces dernières années il y a un grand intérêt pour les dernières recherches en embryologie, médecine quantique et traditionnelle.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Ersie Kyprianou